Présentation

Grande figure de la psychanalyse, internationalement reconnue pour ses apports théoriques majeurs, Piera Aulagnier occupe une place centrale dans l’histoire du mouvement psychanalytique. Co-fondatrice du Quatrième Groupe, qui marque la rupture avec Lacan sur les questions liées à la formation des analystes, son oeuvre se situe au croisement des deux courants majeurs ayant animé la psychanalyse après Freud. Entre le retour à Freud prôné par Lacan, mettant l’accent sur le langage, et l’héritage de Ferenczi, prolongé et renouvelé par Winnicott, mettant l’accent sur le rôle de l’environnement, elle propose une conception inédite de la construction psychique du sujet. Piera Aulagnier a ainsi profondément renouvelé la pratique clinique des psychanalystes, notamment dans l’approche de la psychose. Mais elle a tout autant renouvelé la théorie freudienne, en particulier dans son approche des origines de la vie psychique et de l’articulation psyché/soma.

Les conférenciers invités sont des psychanalystes de différentes obédiences, sollicités non comme spécialistes de l’œuvre de Piera Aulagnier, mais pour témoigner de l’importance de cette oeuvre dans leur propre démarche théorique et clinique. Ce colloque, dans l’esprit de colloques précédemment tenus à Cerisy(1), est animé par le projet de rendre plus visible la spécificité de la psychanalyse dans l’aire culturelle francophone. Le public visé sera le même : les psychanalystes, les professionnels de la santé et chercheurs se référant à la psychanalyse, mais aussi tous ceux qui s’intéressent authentiquement à la psychanalyse et à sa place dans la société contemporaine.

(1) Écriture de soi, écriture des limites [2013], Écritures de soi, écritures du corps [2015], L’écriture du psychanalyste [2016], La psychanalyse : anatomie de sa modernité (À partir des travaux de Laurence Kahn) [2018], Psychanalyse et culture : l’oeuvre de Nathalie Zaltzman [2019].

Programme provisoire

Jeudi 15 juillet
Après-midi : ACCUEIL DES PARTICIPANTS
Soirée : Présentation du Centre, du colloque et des participants

Vendredi 16 juillet
Matin
Françoise NEAU : “…d’une pulsion de mort qui prend pour objet la pensée”
Dominique TABONE-WEIL : La mort à l’origine
Après-midi
Ghyslain LÉVY : Gorgö ou la métamorphose de Narcisse
Yves LUGRIN : Avec Piera Aulagnier, “le temps de Ferenczi” pourrait-il venir ?

Samedi 17 juillet
Matin
René KAËS : L’Entresujets dans l’entremonde. Penser le lien avec Piera Aulagnier
Après-midi
Aline COHEN DE LARA : Une rencontre tardive et pourtant déjà là
Mireille FOGNINI : Mes rencontres théorico-cliniques avec La violence de l’interprétation

Dimanche 18 juillet
Matin
Pierrette LAURENT : Une métapsychologie de la rencontre
Dominique BOURDIN : Processus originaire et parcours identificatoire
Après-midi
Evelyne TYSEBAERT : Le Je. Ontologie de la vie d’âme

Lundi 19 juillet
Matin
Claire DE VRIENDT-GOLDMAN : Le tréfonds des mémoires
Isabelle LASVERGNAS : Ouvrir la clé du langagier
Après-midi
DÉTENTE

Mardi 20 juillet
Matin
Catherine CHABERT : Se construire un passé
Après-midi
Catherine MATHA : Condamné à désirer ?
Florian HOUSSIER : Déni du temps, déni des origines

Mercredi 21 juillet
Matin
Jean-François CHIANTARETTO : Le secret de la pensée
Emmanuelle CHERVET : Le plaisir de penser
Après-midi
Ellen CORIN : Possession, vous dites ? Aulagnier à la croisée des chemins
Jean-Claude ROLLAND : Une science mal aimée, la métapsychologie [texte lu]

Jeudi 22 juillet
Matin
Bilan du colloque
Après-midi
DÉPARTS

Informations

Pour en savoir plus
Bulletin d’inscription

UTRPP

menu-mobile

logoUTRPP
Retour haut de page