Argument

Au-delà de l’effarement, de la douleur, de la révolte ou de la colère, les affiliations meurtrières et leurs traductions en haines et en terrorismes posent avec acuité la question du sens et du non-sens, d’un travail de la pensée, de la prévention et d’une action de fond à long terme. Au-delà de la psychologie, cette réflexion ne peut pas faire l’économie des apports pluridisciplinaires du politique, de l’histoire, de la sociologie et de l’anthropologie. Les évènements récents et à venir ne pourront non plus avoir comme seule réponse un volet sécuritaire et des mesures prises dans l’urgence.

Cette journée d’études va davantage prendre pour objet les acteurs et les terreaux multiformes du terrorisme qui font le lit des dérives délirantes meurtrières. Il est ainsi question des fanatismes religieux et politiques, des stigmatisations, des ghettoïsations, de l’absence de perspectives, des mémoires, soit d’un ensemble d’éléments qui régissent le collectif. Pour autant, il est aussi nécessaire de penser les basculements individuels dans la radicalité violente comme itinéraire linéaire ou comme conversion et
métamorphose conduisant aux meurtres et aux assassinats.

Cette journée d’étude qui interrogera aussi nos propres positions, se propose de favoriser les échanges et les interactions entre les participants à travers les conférences plénières et plusieurs ateliers thématiques avec la contribution du Préfet à l’égalité des chances, d’enseignants-chercheurs, de cliniciens, d’anthropologues et de professionnels de terrain.

Documents

>Télécharger l’affiche
>Télécharger le programme
UTRPP

menu-mobile

logoUTRPP
Retour haut de page