Présentation

La transparence s’impose aujourd’hui comme une exigence objectivement indiscutable. Au-delà d’une prescription politique et médiatique, elle se présente comme un impératif éthique, alors qu’elle constitue la matière même de l’idéologie contemporaine. Affichant un prétendu dépassement du discours idéologique, elle institue la procédure comme un équivalent d’idéal démocratique. Abolissant la conflictualité, les différenciations, la complexité et la responsabilité (personnelle et collective), elle recèle le risque d’une dérive perverse des idéaux et du démantèlement des liens.
Derrière le masque de la bien-pensance, la transparence promeut en effet l’innocence, là où elle appelle la démission du sujet, voire sa destitution.
Comment dans la société contemporaine penser et résister à la tentation mélancolique de la disparition ? Si la mélancolie ne peut être qu’une solution catastrophique, n’y aurait-il pas à mettre au travail le risque mélancolique?
Comment aujourd’hui récuser l’attractivité autodestructrice de la puissance toute, promise par la disparition du Je et du Tu? Comment refuser la mise en acte de l’effacement de la responsabilité ? Comment substituer au renoncement l’affirmation personnelle d’avoir à exister ?

Document

>Télécharger l’affiche
>Télécharger le programme
UTRPP

menu-mobile

logoUTRPP
Retour haut de page