Ce séminaire vise à mettre en discussion les questions épistémologiques et pratiques soulevées par les nouvelles formes de la souffrance au travail ou par celles qui ont été durablement occultées par les approches théoriques dominantes. Il réunit principalement des chercheurs, des doctorants et des praticiens spécialistes du champ de la psychodynamique et de la psychopathologie du travail. Nous entendons nous consacrer à l’analyse de formes de subjectivations créatrices ou pathogènes dans le champ du travail des subalternes, en particulier dans le domaine du travail du care, des minoritaires racisés (travailleurs migrants, sans papiers, travailleurs informels ou très précarisés) et des travailleurs handicapés (ESAT, clubs thérapeutiques, GEM). Plus largement, il s’agit de prendre en compte les intersections ou les imbrications entre la classe, le genre et la « race » (au sens social du terme) et leurs effets dans la clinique du travail ordinaire. Une relecture des théorisations antérieures, de leurs partis pris idéologiques (simulation, syndrome nord-africain, hystérie de masse, sinistrose…) ou de leurs points aveugles (au genre et à la « race ») sera menée conjointement avec le but de reproblématiser le concept de travail, au regard de cette nouvelle clinique, et en discussion avec les théorisations des « formes de vie » dans le champ de la philosophie morale, d’une part ; les travaux menés de longue date par les psychosociologues argentins, d’autre part. Les terrains seront français, brésiliens, argentins.

Inscriptions

Séminaire sur inscriptions.
Contact : pascalemolinier@gmail.com

Programme

Matin : Création/Vision

Eric Hamraoui Voyages Pariétaux. Entre sentir et (pou)voir.
Paula Ignacio Les ateliers d’écriture en psychiatrie adulte.

Après midi

Christine Salvat et Virginie Sadock Assistante familiale : travailler en famille et travailler en équipe, quels enjeux subjectifs ?

Documents

>Télécharger l’affiche
UTRPP

menu-mobile

logoUTRPP
Retour haut de page