Les cahiers de l'infantile n° 3
Sous la direction de Marie-Claude Fourment-Aptekman

L’enfant, l’animal, le primitif reprend la question des fondements de la psychologie “génétique” fortement marqués par le comparatisme entre ces trois entités. Le recours à l’anthropologie permet d’éclairer le parallélisme supposé entre le développement de l’enfant et l’histoire des sociétés examinées à partir des plus ” primitives ” ou mythiques. L’éthologie interroge quant à elle, la question d’une solution de continuité entre l’enfant et l’animal, dont le cœur serait constitué par le langage.