Le statut de ce compte utilisateur est Approuvé·e

Cet utilisateur n'a encore ajouté aucune information à son profil.

Psychologue clinicienne du travail en libéral
Doctorante
Contact : s.mercier.millot@gmail.com
https://www.linkedin.com/in/sophie-mercier-millot-77968719/

  • Thème 4 du laboratoire : Travailler et soigner aujourd'hui : variétés des dispositifs cliniques.
  • Mots clefs : Travail en insertion, démotivation et résistance,  subalternité, genre, migration, défenses.
  • Champs théoriques  de la psychodynamique du travail et de la psychologie sociale.
  • Méthode ethnographique et enquête en psychodynamique du travail.

 

Titre provisoire : Les enjeux psychiques de l'accompagnement en insertion : coopération et subversion dans un Atelier chantier d’insertion (ACI)

L’univers de l’insertion par l’activité économique constitue un terrain d’investigation encore largement vierge. Si l’activité des cadres de l’insertion a fait l’objet d’études, en particulier dans le champ de la sociologie, des sciences de gestion et du travail social, celle des personnes accompagnées le temps d'un contrat court (CDD d'insertion)  reste méconnue dans le champ de la psychologie sociale.

Le parcours d’insertion comporte une succession d’étapes vers un objectif désigné en termes d’« insertion sociale et professionnelle ». Cet accompagnement, inspiré des politiques d'activation transverses aux pays de l’Union Européenne,  vise le développement de l'autonomie  et insiste sur l'importance de la mobilisation et de la motivation à l'insertion. Or, cette précieuse motivation qui semble être la pierre angulaire du dispositif, en tant qu’elle le soutient et lui permet d’être efficient, ferait défaut à tel point que son absence est régulièrement désignée comme un frein à l'efficacité des dispositifs proposés.

Il semble pour le moins surprenant qu’un dispositif conçu pour les personnes en difficulté, dans lequel elles sont « les actrices de leur propre parcours », pour reprendre le champ lexical de l’insertion, ne fasse pas l’objet d’une adhésion pleine et entière. 

L'accompagnement en ACI comporte une spécificité puisque les personnes en parcours sont à la fois usagères et salariées. Elles sont créatrices de richesses et bénéficiaires d’un accompagnement dispensé par d’autres travailleurs et travailleuses du chantier. Sur ce terrain, où les activités des personnes accompagnantes et accompagnées sont intriquées, il semble impossible d’accéder au réel vécu et éprouvé des un.es sans tenir compte du réel des autres. Ainsi ce travail s'attache à comprendre comment les défenses des salarié.es s'articulent à celles des cadres.

Cette thèse propose une approche critique de la démotivation en mettant en exergue ce qui se joue réellement dans l'accompagnement et qui ne relève pas du prescrit factuel de l'insertion mais participe de la construction psychique de l'individu.

Cette recherche se donne donc pour objectif de tenter de rendre compte des mouvements psychiques qui innervent l’accompagnement et le travail sur le chantier afin de  comprendre comment les salarié.e.s en parcours d'un atelier chantier d'insertion (ACI) les investissent. Dans l’espace d’échange entre le.la chargé.e d'accompagnement social et professionnel  (CASP), l'encadrant.e technique (ET) et le.la salarié.e en insertion, plusieurs désirs se rencontrent et parfois se heurtent. 

L’essentiel du travail des salarié.es se déploie dans l’ombre en marge du modèle vertical de l’assistance qui se déplie des cadres aux bénéficiaires.  Les salarié.es se transforment eux-mêmes en travaillant (Molinier, 2006, p. 88), en se confrontant au travail, aux collègues. Les processus de subjectivation qui s’opèrent sur le chantier restent tout à fait clandestins et semblent alimenter leur résistance. La réussite du chantier en matière d'empowerment pourrait se traduire par l’échec de la prescription de l’insertion en tant que processus de normalisation.

Puisqu’épistémologiquement, la psychodynamique du travail affirme le primat du terrain, son appareillage conceptuel se présente comme le mieux adapté pour analyser les processus psychiques mobilisés par la rencontre entre les travailleurs, les travailleuses et les contraintes du travail et comprendre la rationalité subjective de leurs actes.  Les enquêtes en psychodynamique portent sur les personnes accompagnées et les permanent.es simultanément. 

Molinier, P. (2006). Les enjeux psychiques du travail. Paris: Petite Bibliothèque Payot

 

Direction de la thèse : 

Composition du comité de suivi :

  • EC interne: Sébastien Ladreyt
  • EC externe : Eric Hamraoui (CNAM)
  • Jeune docteure: Lucia Bley (Paris 7)
  • Chargée d'enseignements
  • Comité d'organisation du Workshop, " Faire de la recherche en psychologie sur, pour et avec les médecins", Maison des sciences de l'homme, 6 juin 2019.
  • Mercier Millot, Sophie (2018), «Mieux vaut en rire », Revue [petite] enfance, 127, 18-26.
  • « Construction d'une approche critique de la démotivation des salarié.es en insertion", dans le cadre de la journée des doctorants de l’UTRPP, université Paris 13, 3 avril 2020.
  • « Contributions interdisciplinaires autour de l’accompagnement en insertion », dans le cadre de la journée des doctorants de l’UTRPP, université Paris 13, 21 février 2019.
  • «Traces historiques dans le dispositif contemporain des chantiers d'insertion » dans le cadre de la journée des doctorants de l’UTRPP, université Paris 13, 2 juillet 2018.
  • « Résistances et subversions en insertion », dans le cadre du colloque international «Travail et subalternités», organisé par l'UTRPP et l'université Paris 13, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, La Plaine Saint-Denis, 12 juin 2018.
  • « Saisir les enjeux psychiques de l'accompagnement en insertion : demandes et résistances dans la mise en oeuvre d'une recherche sur un chantier d'insertion» dans le cadre du séminaire  d'approfondissement en psychodynamique du travail, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, La Plaine Saint-Denis, 19 janvier 2018.
  • «Construction d'un projet de recherche dans le champ des structures d'insertion par l'activité économique», dans le cadre de la journée des doctorants de l’UTRPP, université Paris 13, 19 octobre 2017.
  • Travail d'édition pour l'ouvrage collectif : P. Molinier (dir.), Le travail à voix nues. Mondes ordinaires et subalternité, (p.11-123). Paris : Hermann. 
  • 2019/2020 – Chargée de TD Projet personnel et professionnel (PPP)- Département Gestion des Entreprises et des Administrations de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) Villetaneuse.
  • 2018/2019 – Chargée de TD Projet personnel et professionnel (PPP)- Département Gestion des Entreprises et des Administrations de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) Villetaneuse.