Le statut de ce compte utilisateur est Approuvé·e

Cet utilisateur n'a encore ajouté aucune information à son profil.

Doctorante contractuelle, Psychologue clinicienne, Chargée d'enseignement.

Thèse - Cancer de la prostate : Étude des répercussions psychiques chez les patients opérés par prostatectomie radicale.

Décrit pour la première fois en 1853 par James Adams, le cancer de la prostate est aujourd’hui un problème de santé publique majeur puisque l’on estime qu’il y a plus d’1 095 000 nouveaux cas par an. Il s’agit d’une pathologie généralement asymptomatique, dont le diagnostic se fait essentiellement à l’occasion de dépistages précoces après 50 ans. La chirurgie par prostatectomie radicale est la principale option curative du cancer de la prostate, mais ses conséquences sont importantes : troubles de l’incontinence, de l’érection, absence d’éjaculation et stérilité. Or, tout trouble sexuel atteint l’homme dans sa virilité. Cela impacte son bien être et est susceptible d’entraîner une représentation de soi comme définitivement inapte sur le plan sexuel. Même s’il s’agit d’une chirurgie dite peu invasive apportant un meilleur confort post-opératoire et une hospitalisation plus courte, cela est susceptible de mettre à mal le temps psychique du patient, qui n’a pas le temps d’intégrer les conséquences de l’opération. Cela se manifeste fréquemment par des effondrements dépressifs post-opératoires, avec des patients extrêmement angoissés.

On peut ainsi s’interroger :

  • Quels sont les mécanismes psychiques mobilisés par le cancer de la prostate et son opération ?
  • Comment l’homme opéré par prostatectomie radicale vit-il cette atteinte corporelle ?
  • Cela va-t- il relancer un travail de définition de soi, du « Qui suis-je » ?  
  • Quels rapports y a-t-il entre puissance sexuelle et masculinité ? La perte de la puissance sexuelle entraîne-t-elle une atteinte à la masculinité ? 
  • Comment accepter les séquelles de la chirurgie lorsque l’intervention est considérée comme un succès du point de vue du chirurgien ?

Objectifs de l'étude

  • Comprendre les répercussions psychiques de l'opération du cancer de la prostate
  • Interroger à un niveau social et culturel les effets des évolutions des techniques bio-médicales sur les rapports corps/psyché et sur l'évolution des grands organisateurs psychiques que sont le sexe et la mort
  • Comprendre les mouvements dépressifs post-opératoires chez certains patients
  • Permettre une meilleure prise en charge des patients opérés du cancer de la prostate
  • Ouvrir sur une recherche plus large, longitudinale, évaluant le fonctionnement psychique de ces patients de l'annonce à 3 ans après l'opération (plateau de récupération physiologique)

 

Thème : Corps, créativité, langage

 

Directrice de Thèse : Marie-Christine Pheulpin

Comité de Thèse

Représentante des doctorants au sein du laboratoire

Trésorière de l'ADePE (Association des Doctorant.e.s et Post-Doctorant.e.s d'Erasme)

Sociétés savantes

  • Membre du Réseau Universitaire International de Recherche. « Méthodes projectives et psychanalyse » 

Membre du comité d'organisation - XXII Congress of the ISR (International Society of the Rorschach and Projective Methods) - 2017

Membre du comité d'organisation - Colloque des doctorants de l'UTRPP - 2018

  • Basier, S. et Pheulpin, M.-C. (2018). Cancer de la prostate : communiquer dans le cadre d’une recherche clinique avec des patients fragilisés par une prostatectomie radicale. Prostate Cancer: Reaching out to Patients Impaired by a Radical Prostatectomy. Psycho-Oncol., 12, 62-66.
  • Basier, S., Pheulpin, M.-C. et Guillonneau, B. (2019). Cancer de la prostate : souffrir de sa guérison. Prostate Cancer: Suffering from its cure. Psycho-Oncol., 13, 34-38.
  • Basier, S., Pheulpin, M.-C. et Guillonneau, B. (2019). L'inquiétante étrangeté du cancer de la prostate chez des hommes opérés par prostatectomie radicale. [Poster présenté dans le cadre de la Journée d’étude « Un homme, une œuvre – L’inquiétante étrangeté : de la clinique à la créativité », UTRPP, 7 février 2019]
  • Communication au 35è Congrès de la Société Française de Psycho-Oncologie - 15 novembre 2018 - "Cancer de la prostate : souffrir de sa guérison"
  • Communication au 34è Congrès de la Société Française de Psycho-Oncologie -  23 novembre 2017 - "Communiquer au sein d'un service d'urologie avec des patients fragilisés par l'opération d'un cancer de la prostate"
  • Communication au Congrès International du Rorschach - 18 juillet 2017 - "Utilisation de méthodes projectives dans l'évaluation du fonctionnement psychique de patients opérés par prostatectomie radicale" / "Evaluation using Projective methods of Psychic apparatus following a radical prostatectomy"
  • Communication à la Journée Doctorale de l'UTRPP - 29 juin 2017 - "Comment dire son impuissance ?"
  • Licence 1 de Psychologie : Méthodologie du Travail Universitaire (MTU)
  • Licence 1 de Psychologie : Introduction à la Psychologie clinique (IPC)
  • Licence 3 de Psychologie : Approche clinique de l'examen psychologique de l'adulte (EPA)
  • Licence 3 de Psychologie : Le Sujet et son Corps (SJC)